J’ai une relation amour-haine avec les recettes.

J’aime le côté « pas à pas » qu’elles m’offrent. Lorsque je décide de suivre une recette de cuisine par exemple, je peux m’attendre à avoir un résultat X en suivant toutes les étapes. Cela me rassure beaucoup d’avoir une recette, surtout si je cuisine quelque chose de complètement nouveau.

Mais qu’est-ce qui arrive si je n’ai pas le bon ingrédient? Ou quoi faire si mon plat ne semble pas cuit après le temps de cuisson proposé? C’est génial une recette, mais ce n’est pas infaillible. C’est pourquoi tous ces articles divers qui nous offrent les 5 clés de ceci et les 9 étapes pour cela me donnent quelques boutons.

On souhaite tous réussir, facilement, sans effort  et dans le plaisir si possible. C’est normal et c’est tout à fait légitime. L’inconnue nous fait peur, les recettes sont là pour nous rassurer, nous montrer « un » chemin.

Pourtant, si je connais les principes derrière chaque étape de la recette, je peux faire tellement plus! Je peux m’adapter, m’amuser, créer, m’inspirer…

Et si nous recherchions quels principes peuvent baliser nos vies plutôt qu’espérer trouver la meilleure recette pour la réussir?

J’aimerais vous présenter trois principes tirés de l’approche orientée vers les solutions* que j’utilise constamment et qui font une réelle différence dans ma vie

S’il n’y a pas de problème, on ne change rien.

On aime s’inventer des problèmes. Peut-être est-ce un paquet de croyances qui pourrait ressembler à « si ça va trop bien, c’est que quelque chose ne va pas ». Alors on cherche les bobos. Si on en trouve, on pourra peut-être éviter les grosses bombes qui pourraient nous tomber dessus sans qu’on s’y attende? Aussi bien avoir le contrôle des problèmes à gérer…

Ce principe tout simple est à lui seul un changement de perspective. Quand ça va bien, on vit, tout simplement!

Lorsque l’on sait ce qui fonctionne, on en fait plus

C’est là où la recette va aux poubelles. Nous sommes si uniques que ce qui fonctionne pour nous ne fonctionnera pas nécessairement pour l’autre et inversement. Bien sûr que certaines suggestions, exercices, conseils sont efficaces.

Testez-les, essayez! Dès que vous trouvez ce qui fonctionne pour vous, continuez et faites-en plus.

Vous pouvez également penser à toutes ces fois où tout va bien. Rechercher ce que vous faites de différent dans ces moments-là. Est-ce un comportement, une attitude, quelque chose que vous vous dites, une intention, une croyance?

Lorsque vous trouvez, faites-en encore plus!

Si ça ne fonctionne pas, on arrête et on fait quelque chose de différent.

Ça semble simple, non?

Et pourtant…nous avons tendance à reproduire ce qui ne fonctionne pas en espérant que le prochain coup sera le bon. Je suis convaincue que vous pouvez trouver plusieurs exemples où vous vous êtes entêté à répéter un comportement ou une stratégie qui ne fonctionnait pourtant pas comme vous auriez aimé. Mais dites-moi, jusqu’à quand on essaie encore et encore? Quand est-ce qu’on se dit que ce n’est peut-être pas la bonne façon de fonctionner pour nous?

Albert Einstein disait: « La folie, c’est se comporter de la même manière et s’attendre à un résultat différent. »

C’est ce que ce principe de l’approche orienté solution nous propose. Dès que vous prenez connaissance de ce qui ne fonctionne pas, arrêtez et faites autre chose. N’importe quoi!

Vous pouvez aussi porter votre attention sur ces choses qui fonctionnaient autrefois et qui ne sont peut-être plus à jour. C’est comme les vêtements: ce n’est pas parce qu’un chandail nous faisait parfaitement à l’âge de 10 ans que nous le portons toujours aujourd’hui! Nous avons grandi, changer, et nos vêtements aussi. Il en va de même pour nos comportements et stratégies. Le pilote automatique n’est pas toujours notre meilleur ami.

Créez VOTRE recette…qui évoluera

L’avantage d’appliquer ces trois principes dans notre quotidien est que vous découvrez rapidement votre propre recette, celle qui n’est reproductible par personne. Et nul besoin de connaître la source de ses problèmes pour aller de mieux en mieux. C’est d’ailleurs l’idée de fond de cette approche.

Ce n’est pas parce qu’on comprend ce qui ne fonctionne pas que nous changeons. Nous avons par contre besoin de savoir où nous souhaitons aller ainsi que des points de repère, de balises, qui nous indiquent que nous allons dans la direction désirée. C’est ce que ces principes nous permettent.

Je vous invite donc à devenir curieux de votre propre personne. Pas de façon égoïste bien sûre, mais pour découvrir à quel point vous êtes une personne unique! Observez ce qui fonctionne pour vous aujourd’hui et restez curieux et ouvert de ce qui fonctionnera pour vous demain.

Vivre chaque instant en contemplant la richesse et la complexité humaine que nous incarnons, quel cadeau!

Découvrez de quelle façon vous êtes une personne unique et merveilleuse. Testez des recettes, mais créez surtout la vôtre.

* L’approche orientée solution est inspirée du courant des thérapies brèves. Steve de Shazer en est le principal auteur. Le livre « Arrosez les fleurs, pas les mauvaises herbes »  de Fletcher Peacock est sans doute le livre vulgarisé le plus connu sur le sujet. 

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s