Chaque fois que je fais une audition, ça m’amène à me poser un paquet de questions. La question qui m’a accompagné lors de ma dernière audition fut celle-ci:

En quoi est-ce vraiment différent de ce que je fais tous les jours?

Bien que je me sois répété cette phrase des dizaines de fois, je n’ai pas réussi à obtenir une réponse qui me dirait, hors de tous doutes, qu’une audition est véritablement « autre chose ».

Parce qu’il faut bien se le dire, dès qu’on commence à travailler sur des traits d’orchestre et à préparer des auditions, les croyances qui encouragent cette perception sont nombreuses:

Tu dois être au maximum de toi-même la journée de l’audition sinon tu ne réussiras jamais; tu ne peux pas manquer une note; le rythme doit être parfait; avoir la capacité de rester dans sa bulle est primordial; on ne va pas à une audition pour faire du social.

Il y a aussi toutes ces choses qu’on se dit à soi-même, consciemment ou inconsciemment, et qu’on croit dures comme fer:

Si je pouvais passer au moins le premier tour, je serais heureux; réussir me permettrait de dire que j’ai accompli quelque chose; si je ne réussis pas, je ne suis rien; ce n’est tellement pas ma force faire des auditions; etc.

Mais est-ce que tout cela est vrai? Vous croyez?

Si vous me dites qu’une audition doit être parfaite, je vous demande quelle place laissez-vous à l’erreur dans votre vie? 

Si vous me dites que le stress vous fait perdre tous vos moyens, je vous demande en quoi est-ce utile pour vous de ne pas réussir?

Si vous me dites que votre bonheur dépend de votre passage au deuxième tour ou en final, je vous demande quel pouvoir donnez-vous aux autres?

Si vous me dites « à quoi bon, le jury n’aimera pas ça de toute façon », je vous demande en quoi cela vous empêche d’apprécier ce que vous faites, qui vous êtes?

Si vous me dites que vous n’êtes pas assez bon pour gagner, je vous demande qui êtes-vous pour ne pas l’être?

Si vous me dites que gagner l’audition changerait votre vie, je vous demande qu’est-ce qui vous empêche de créer la vie que vous souhaitez véritablement, maintenant?

Si vous me dites que vous ne serez rien avant d’avoir obtenu un poste dans un orchestre, je vous demande quelle valeur vous accordez-vous?

Si vous me dites que vous n’y croyez plus, je vous demande quels rêves avez-vous laissés tomber en chemin?

La façon dont vous percevez vos auditions, vos concerts et vos concours est une métaphore de votre propre vie. Parce qu’au fond, ce qui fait vraiment la différence se trouve entre vos deux oreilles.

Éliminez vos peurs, vos doutes et vos limites personnelles et les différences s’évanouiront. L’histoire aura changé.

Est-ce que tout cela est vrai?

À vous de décider.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s