Je vous propose aujourd’hui de faire « comme si ».

Pourquoi faire comme si? Principalement pour accéder à certaines ressources qui vous seraient inaccessibles autrement. Si vous êtes inquiet et que vous faites comme si vous aviez confiance en vous, il vous sera peut-être plus facile d’avoir un ton assuré ou une démarche sûre alors que quelques instants plus tôt, vous en auriez été incapable.

Notre cerveau est merveilleux sur ce point: pour lui, qu’un événement se passe « pour vrai » dans le monde réel ou dans notre imagination n’a aucune différence. Si vous pouvez l’imaginer, votre cerveau le prendra comme une « vraie » expérience*. Donc, imaginer et faire comme si on avait confiance nous donne véritablement accès à cette ressource.

Vous croyez que faire comme si revient au même que faire semblant et est proche du mensonge? La ligne peu effectivement être assez mince entre se mentir ou mentir à autrui et utiliser cette méthode pour les bonnes raisons.

Mais lorsque l’on reste dans le jeu, je pense qu’il n’y a pas d’inquiétude à se faire. Les enfants ont d’ailleurs cette capacité bien développée. Ils comprennent la limite entre la réalité et le rêve et ils savent utiliser cet outil pour les aider.

Mon garçon de 5 ans est déjà très familier avec ce concept. Par exemple, lorsqu’il a besoin de rester concentré, il peut sortir son super « pouvoir de concentration ninja » et automatiquement, cette capacité de concentration revient. Est-ce qu’il devient véritablement ce super héros au super pouvoir de concentration? Bien sûr que non, mais faire comme si est amplement suffisant pour accéder à cette ressource.

Vous avez la possibilité de faire exactement la même chose. Qu’aimeriez-vous posséder comme capacité en ce moment? Plus de confiance, de joie de vivre, d’humour, de calme, de détachement? Et bien, faites comme si.

Qu’est-ce qui est alors différent? Peut-être est-ce votre posture qui se redresse légèrement, un timide sourire qui vous vient aux lèvres ou votre respiration qui se calme. Soyez véritablement attentif à tous micro-changements qui pourraient survenir. Et lorsque vous aurez trouvé, faites en plus!

En jouant à faire comme si, vous sortirez de vos modèles habituels pour tester différentes options. Plus d’options veut dire plus de choix et plus il y a de choix, mieux ça vaut.

Petite note: Si vous vous imaginez des situations négatives, votre cerveau les croira vraies également! Faites attention à la façon dont vous vous représentez une situation.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s