Des moments de grâce, j’en ai vécu quelques-uns en orchestre. Lorsque ça arrive, il se passe tout à coup quelque chose de magique. Tout se met en place parfaitement, comme si chaque musicien de l’orchestre habitait le même corps, le même cœur. La musique ne vient plus de nous, mais émane littéralement de nulle part.

C’est ce qui nous est  arrivé hier soir à l’orchestre Métropolitain. Nous avons la chance immense de vivre régulièrement ces moments grâce au talent de notre chef, Yannick Nezet-Séguin. Ce n’est pas lui qui joue bien sûr, mais il a ce talent de rallier les gens autour de lui et de créer des moments de musique plus grands que nature.

Cette aptitude n’est surement pas étrangère au fait que nous vivons souvent de tels moments sous sa baguette.  Qu’arrive-t-il à aller chercher chez nous, musiciens, pour que nous réussissions à tout coup à maximiser notre potentiel et jouer si bien ?

  • Le catalyseur

Lorsque le chef est particulièrement inspirant et qu’il a cette qualité de rallier l’orchestre à sa vision, il peut devient un catalyseur. Il active alors plusieurs mécanismes chez les musiciens augmentant du même coup les chances de créer de magnifiques moments musicaux.

  • La motivation

Le premier mécanisme à être activé est selon moi celui de la motivation. Un engagement sincère et profonde à participer à quelque chose de plus grand que soi. Comme nous sommes tous différents, c’est une motivation différente pour chaque musicien qui sera activé. C’est merveilleux de travailler avec quelqu’un qui réussit naturellement à aller chercher nos motivations, mais pourquoi ne pas l’activer seul ?

Comment activer sa motivation profonde :

Prenez une feuille de papier et posez-vous la question suivante : qu’est-ce qui est le plus important pour moi lorsque je fais de la musique ? Inscrivez tout ce qui vous vient en tête. Vous vous retrouverez avec une liste de critères qui pourrait varier entre 6 et 10 mots. Prenez ensuite le premier mot sur la liste et comparez-le au 2e. Entre les deux, lequel est le plus important ? Prenez le mot choisi et comparez-le au 3e mot sur votre liste et ainsi de suite.

Vous arriverez avec un seul critère à la fin de cet exercice. Vous voilà en possession de ce qui est le plus important pour vous ! Comprenez-moi bien, rien n’est jeté à la poubelle ici. Les critères non sélectionnés seront toujours importants pour vous, conservez-les. Pensez maintenant au mot choisi. Laissez-vous imprégner par celui-ci et laissez monter une image ou un symbole qui représente ce critère. Cela vous donnera un outil pour vous reconnecter avec cette motivation, peu importe où vous vous trouverez.

  • Le moment présent

Lorsque nous vivons ce moment de grâce, nous sommes tout un coup que dans le moment présent. Plus rien d’autre n’existe. Ce qui vient de se passer n’existe plus et ce qui s’en vient n’est tout simplement pas tangible. Seul reste le moment présent, apportant avec lui un certain lâcher-prise. Nous sommes alors 100% présents pour la musique qui défile ainsi que pour les émotions qu’elle nous apporte.

Comment rester dans le moment présent ?

Être dans le moment présent est une question de focus. L’attention reste dans le «ici et maintenant » au lieu de valser à gauche et à droite. Commencez par prendre une grande respiration et observer comment votre corps se relaxe tranquillement. Tout en continuant à respirer calmement, regardez autour de vous. Remarquer l’intensité de l’éclairage, écoutez la musique que font vos collègues et la subtilité des différentes lignes musicales. Portez votre attention sur votre voisin, puis sur un musicien un peu plus loin. Restez concentré sur ce qui se passe en ce moment.

Note : Il est préférable d’attendre d’avoir quelques mesures de silence avant de faire cet exercice pour la première fois. Avec de la pratique, il est possible de porter son attention à l’extérieur de soi tout en jouant !

  • Harmonie

C’est à ce moment que tout s’aligne. Nous ne faisons plus qu’un avec la musique. Nous jouons notre partition, mais également celle de notre voisin. Il se crée alors quelque chose de plus grand. C’est lorsque cette harmonie est présente que vous voyez les musiciens bouger de la même façon, respirer en même temps en jouant parfaitement ensemble. Pour vous donner une image, c’est comme si nous passions de petites bulles de savon individuelles à une agglomération, devenant une bulle immense ! Autant il est encore possible de voir chacune des bulles, autant nous ne faisons qu’un pour créer une nouvelle entité. Nous participons alors à quelque chose de beaucoup plus grand que nous.

Comment faire partie d’un tout ?

La synchronisation est un principe de base de la PNL qui accélère ce processus d’harmonie. (Se synchroniser, c’est établir un contact étroit avec quelqu’un de façon consciente et inconsciente.) En vous synchronisant sur le chef, puis sur votre voisin, puis sur un 2e collègue et ainsi de suite, vous vous mettrez à vivre un peu de leur expérience. C’est comme si tout d’un coup vous aviez accès à plus d’information. Il sera alors plus facile d’être à l’affut des microchangements et d’augmenter votre flexibilité.

Commencez par choisir quelqu’un dans l’orchestre puis respirez de la même façon que lui. Après quelques respirations, commencez à bouger légèrement de la même façon. L’idée n’est pas de « singer » la personne. Restez subtile ! Vous pouvez également adopter une posture semblable. Observez le mouvement de ses sourcils, ses sourires, les balancements, etc. Lorsque la synchronisation est réussie, vous commencerez à faire des mouvements en même temps que l’autre, sans y réfléchir. Vous le sentirez, tout simplement. Essayez avec quelqu’un d’autre maintenant !

  • Beauté

C’est de cette harmonie qu’émerge la beauté. Celle qui éblouit les yeux, les oreilles et le cœur. Allez-y, faites de la magie !

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s