5 étapes pour bien vivre avec nos dialogues intérieurs

Je parie qu’en ce moment même, vous entendez une voix dans votre tête. Si vous me connaissez, peut-être que cette voix est la mienne et je récite en direct de votre tête ce que j’ai écrit dans ce billet. Ou bien c’est votre propre voix qui vous narre ce texte. Et tout ça, ça se passe entre vos deux oreilles.

C’est tellement fréquent dans notre quotidien, ces voix qui nous parlent, qu’on ne remarque plus leurs présences. Lorsque c’est une voix qui lit ou bien qui récite fait la liste d’épicerie, il n’y a pas vraiment de problème. Mais lorsqu’une voix commence à critiquer et à se faire négative, nous avons intérêt à en prendre conscience.

Qu’est-ce que cette voix (ou ces voix) dit de vous? Qu’est-ce qu’elle dit des autres? Qu’est-ce qu’elle pense de vos actions et de vos réalisations, de votre physique, de vos forces et de vos faiblesses? Peut-être votre petite voix intérieure est douce, empathique et encourageante. Peut-être est-elle plutôt mesquine, critique et dure.

Comment faire pour s’en faire une alliée?

1. Elle existe

Le premier pas, c’est de réaliser sa présence. Sans cette prise de conscience, il est difficile de changer quoi que ce soit. À quel moment de la journée se manifeste-t-elle le plus et avec quelle force? Quand est-ce que cette voix est encourageante ou rabat-joie?

2. « Pattern »

Après avoir réalisé toute cette activité intérieure, vous arriverez surement à définir certaines habitudes ou trames de fond. Vous entendez plusieurs bons mots et encouragements? Remerciez cette partie de vous et demandez d’en avoir plus! Lorsque vous remarquez que cette voix se manifeste de façon négative, félicitez-vous d’en avoir pris conscience et choisissez une façon de vous en faire une amie.

3. Intention positive

Un des postulats de la PNL dit que tout comportement à une intention positive. Partant de ce principe, vous pouvez supposer que cette voix qui vous critique ou vous décourage le fait parce qu’elle veut votre bien. Peut-être qu’elle souhaite seulement vous éviter une grosse déception? Ou bien c’est sa façon de tester votre détermination?

Une première méthode pour découvrir sa bonne intention est d’entrer en contact avec elle par le dialogue. Oui, oui! Vous m’avez bien compris: dialoguer avec cette petite voix et l’écouter. Ce dialogue peut se faire de façon interne, dans votre tête: « Bonjour, pourquoi me parles-tu de cette façon? » « Pour que tu te mettes en action! », etc.

LA question à lui posez lors de votre discussion est celle-ci: « Qu’est-ce que tu veux de bon pour moi? » Commencer par cette phrase est d’ailleurs une bonne façon de prendre contact. Si le dialogue interne ne fonctionne pas très bien ou vous plait moins, vous pouvez aussi faire ce même exercice par écrit.

Toujours rien, pas de réponse? Sortez votre créativité et faites un collage. Installez-vous dans un endroit où vous ne pourrez pas vous faire déranger pour 30 à 60 minutes. Vous pouvez vous mettre une musique inspirante ou tout simplement apprécier la présence du silence. Munissez-vous d’une grande feuille ou d’un carton, de vielles revues, d’une paire de ciseaux, d’un peu de colle et pourquoi pas de quelques crayons. En vous répétant cette phrase « qu’est-ce que cette voix veut de bon pour moi? » regardez les images et découpez celles qui vous inspirent le plus. Laissez aller votre imagination pour créer VOTRE réponse.

4. Prendre soin

Souvenez-vous de ceci: comportement n’égal pas intention. Un enfant qui tape son frère ou sa soeur ne le fait pas vraiment pour lui faire mal, mais bien pour récupérer son jouet ou pour lui signifier sa colère.

Maintenant que vous connaissez l’intention positive de votre dialogue intérieur négatif, il est grand temps d’en prendre soin. Vous critiquer ou vous crier des noms n’est certes pas un comportement adéquat, mais l’intention est assurément noble. C’est un message important! De quelle façon allez-vous prendre soin de cette intention positive?

5. Modifier

Vous avez trouvé l’intention positive, vous vous en occupez, mais cette voix est toujours là? Je vous propose de la modifier. Imaginer un panneau de contrôle devant vous où chaque bouton contrôle un aspect différent de vos voix intérieures. Tester les différents boutons: il y a à un pour le volume, un autre pour la hauteur de la voix, un pour la vitesse, un pour la stéréo et un pour faire voyager votre voix vers l’extérieur ou l’intérieur. Il y a aussi d’autres boutons sur lesquelles vous pouvez programmer ce que vous voulez.

Bougez les commandes de votre tableau de bord et observer comment augmenter ou diminuer le volume de vos voix internes modifie l’impact qu’elles ont sur vous. Tester de la même façon la hauteur de la voix ou sa vitesse. Vous remarquerez que certains boutons sont plus efficaces que d’autres, c’est le moment de les utiliser encore plus!

Conclusion

L’être humain est bien fait. Ce que notre corps ou notre esprit nous envoie a sa raison d’être, même lorsque ça semble complètement absurde. Apprendre à découvrir l’intention positive derrière un comportement est précieux et utile.

C’est comme trouver la clé qui ouvrira enfin la porte du succès.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s